Nos actualités

  • Children
Le quotidien des enfants, des jeunes et des familles est ponctué d’évènements, de fêtes et de projets conduits tout au long de l’année dans nos services. L’art, la culture, les sciences, le sport, sont présents dans les activités proposées sous formes d’ateliers organisés avec des intervenants ou sous forme de sorties culturelles ou de voyages à l'étranger. La fondation OPEJ organise des évènements forts pour présenter ses activités ou réfléchir à des questions qui animent le domaine de la protection de l’enfance. Retrouvez ici nos actualités.

Soutenez-
nous !

Soutenez l'OPEJ en faisant un don en ligne
Faire un don

Actualités

  • Bienvenue dans nos services !

    Bienvenue dans nos services !

    2019-10-23



    Véronique Szwarcbart
    succède à Nicole Amouyal-Cohen à la direction de la Maison d’enfants à caractère social « Le château de Maubuisson ». Cette dernière prend la direction de la Maison des familles et des cultures et du Point accueil écoute jeunes. 

    Véronique Szwarcbart débute à l’OPEJ en 1996 en tant qu’élève éducatrice à la Maison d’enfants de Rueil-Malmaison. Elle complète ensuite ses expériences jusqu'en 2013 en Maison d’enfants et en lieux d’accueil et d'orientation des mineurs non accompagnés et à l'Aide sociale à l'Enfance dans le Département du Val d’Oise. Elle reste liée à l’OPEJ qu’elle rejoint en tant que Chef de service du SAFEJ en 2013. Après un passage au Centre maternel « Les gigognes » de la Croix Rouge et forte de toutes ses expériences autour de l'enfant, la famille, la prévention elle retrouve les valeurs associatives et éducatives de la Fondation OPEJ en prenant ses fonctions en juillet 2019, au sein de la Maison d’enfants à caractère social « Le château de Maubuisson ».
     
    Avant d'arriver à l'OPEJ, Nicole Amouyal-Cohen a d’abord œuvré dans le champ de la déficience intellectuelle en travaillant dans un foyer d'hébergement pour adultes déficients mentaux. Première expérience extrêmement riche où elle découvre un public très demandeur d'aide, de soutien et d'accompagnement.
    Ensuite, elle souhaite orienter son parcours professionnel dans le domaine de la protection de l’enfance et entre à l’OPEJ en 1988. Elle occupe alors les postes d’éducatrice puis de référente sociale et familiale à la Maison d'enfants « Le Château de Maubuisson », d’éducatrice spécialisée à l’AEMO de l’OPEJ, dont elle deviendra Cheffe de service avant d’assurer la direction de la Maison d’enfants « Le château de Maubuisson de 2012 à 2019. Nicole Amouyal-Cohen est, depuis la rentrée, directrice de la Maison des familles et des cultures, centre de médiation familiale et du Point accueil écoute jeunes situés dans le 11ème à Paris.
  • Nouveau : un espace de co-working pour les jeunes

    Nouveau : un espace de co-working pour les jeunes

    2019-05-06
    Situé au cœur de la Résidence Étudiante gérée par notre Point accueil écoute jeunes Maguen Noar, Le Vivier est un espace de co-working permettant aux entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire de donner vie à leurs projets.
    Accessible sur réservation uniquement, c’est un lieu unique permettant de passer de l’idée au concept.
    Fort d’une expérience de plus de 70 ans dans l’action sociale, l’OPEJ permet aujourd’hui à son réseau mais aussi aux entrepreneurs sociaux dans leur ensemble de bénéficier d’un accompagnement sur mesure dans le développement de leurs projets.
    L’espace peut accueillir jusqu’à 6 personnes en journée, une quinzaine pour un événement (soirée de lancement, conférence etc..)

    Les +
    - Accès à un réseau d’experts
    - Coaching sur place
    - Accessible uniquement sur réservation, c’est la garantie d’un travail de qualité en toute tranquillité.
    - Possibilité de privatiser le lieu pour un événement en journée ou en soirée

    Comment ça marche ?
    - Chaque porteur de projet doit être recommandé par un membre du réseau de l’OPEJ
    - Un dossier de candidature doit être envoyé à l’adresse mail :
    levivier@fondation-opej.org
    - Réponse sous 15 jours
    - Si vous recevez une réponse favorable, une adhésion annuelle vous sera demandée.
    Tarifs : Etudiants : 15 €/mois - Associations : 40 €/mois - Entrepreneurs : 60 €/mois
  • Campagne dons IFI

    Campagne dons IFI

    2019-05-09
    La Fondation OPEJ,  reconnue d’utilité publique depuis 1957, est habilitée à collecter les dons IFI.
    Avec votre don à la Fondation OPEJ, vous soutiendrez une cause qui vous tient à cœur et bénéficierez d’une réduction de votre IFI de 75% !

    Quels projets sont au cœur de la collecte IFI de la Fondation OPEJ en 2019 ? 
    Pour 2019, nos objectifs sont accès sur le renforcement de l’activité de notre Point accueil écoute jeunes Maguen Noar qui a pour vocation d’accueillir des adolescents et des jeunes ainsi que leurs familles, en situation de grande vulnérabilité. En plus de nos actions menées dans notre lieu par une équipe pluridisciplinaire, nous avons des psychologues qui interviennent régulièrement dans des écoles pour y mener des actions de prévention aux conduites à risque et animer des groupes de paroles et des ateliers de remobilisation scolaire. 
    Ce service gère aussi notre résidence étudiante destinée à des jeunes pour leur permettre de vivre et de travailler leurs études à Paris dans de bonnes conditions, tout en leur apportant un accompagnement éducatif et social. Cette année, nous avons même un étudiant venu du Maroc. Ce dispositif de soutien contribue à l’égalité des chances. 
    La nouveauté en 2019, c’est que nous ouvrons « Le Vivier » un espace de co-working au sein de la résidence étudiante qui propose aux entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire de donner vie à leurs projets.
    Enfin, nous organisons, comme chaque année, des vacances solidaires à destination des familles de la communauté en grande difficulté pour se ressourcer dans un lieu apaisant, accompagnées par un éducateur. 

    Quel est l'importance de cet apport pour réaliser ces actions essentielles ?
    Nous avons besoin de compléter nos subventions publiques. Grâce à vos dons, nous pouvons continuer à maintenir la qualité du suivi de ces familles en grandes difficultés éducatives et sociales et de proposer des projets qui permettent de les sortir d’un quotidien difficile et de donner toutes leurs chances de réussite à leurs enfants.

    Merci pour votre confiance et votre soutien.  Je fais un don ici.
  • Forum des métiers

    Forum des métiers

    2019-05-07
    Pour la 7ème année consécutive, notre service de prévention spécialisée de Sarcelles s’associe aux collèges de la Ville pour lutter contre le décrochage scolaire.
    Cette année, les collèges Voltaire et Victor Hugo ont rejoint le collège Anatole France pour organiser le Forum des métiers qui s’est tenu au Champ de Foire le 29 mars dernier.
    360 élèves de 3ème ont participé et ont rencontré plus de 40 professionnels (individuels et entreprises) et écoles supérieures.
    Par la présentation de leurs métiers et filières, les intervenants ont dialogué avec les jeunes pour leur permettre d’appréhender et d’envisager une orientation.
    L’accueil et l’encadrement ont été confiés à des élèves en section « Accueil et événementiel » du Lycée Turgot de Montmorency, qui validaient par cette mission, une journée de stage.
    Accompagnés de leurs professeurs principaux, personnels éducatifs des collèges et des éducateurs spécialisés de notre service, les élèves ont rencontré des professionnels issus de secteurs qui les attiraient en premier lieu puis afin d’élargir leur curiosité vers d’autres secteurs auxquels ils n’auraient pas pensé de prime abord.
    Parmi les professionnels, des jeunes, suivis par le passé par l’OPEJ, qui s’épanouissent aujourd’hui professionnellement étaient également présents pour présenter leurs métiers et échanger avec les collégiens.
    Un grand repas, organisé par la Maison de quartier, était l'occasion de continuer pour les intervenants et organisateurs, les échanges dans un moment convivial et chaleureux.

    Selon les éducatrices spécialisées du service, « sensibiliser les élèves sur l’importance de leur choix d’orientation est primordial car il s’agit là d’un moment délicat pour les jeunes collégiens : l’après collège avec la décision parfois difficile et souvent subie d’une voie générale ou professionnelle.Certains jeunes qui ont participé à ce forum cette année, ont complément changé d’avis sur leur orientation par le biais d’un échange, d’une découverte, d’une rencontre et ont revu leur choix d’orientation par la suite. Cela prouve que ce genre d’événements peut avoir un impact fort et très positif quant à l’avenir de la jeunesse. Des échanges avec des professionnels ont pu être révélateurs d’envies, de projets, d’ambitions ».
  • Mesures de responsabilisation

    Mesures de responsabilisation

    2019-05-07

    Notre Point accueil écoute jeunes s’engage avec les établissements scolaires du second degré dans la lutte contre la déscolarisation.
    Cette mobilisation conjointe de toute la communauté éducative permet de mutualiser les compétences et co-éduquer pour accompagner l’élève dans son parcours scolaire et citoyen et faire vivre les valeurs dans des actes pédagogiques concrets.

    Qu’est-ce qu’une mesure de responsabilisation ?
    C’est une sanction, prononcée par le chef d'établissement ou le conseil de discipline qui vise à limiter les décisions d’exclusion qui conduisent souvent à un processus de déscolarisation.
    La mesure de responsabilisation offre un palier supplémentaire avant une exclusion ou peut constituer une alternative à l’exclusion selon des modalités particulières.
    Elle favorise l’individualisation de la sanction, la responsabilisation de l’élève et l’implication de sa famille dans un processus éducatif. Elle repose sur l’engagement de l’établissement à accompagner l’élève dans sa construction personnelle. C'est donc plutôt une procédure d'intégration qu'il s'agit de mettre en place.
    Elle doit permettre à l’élève de s’engager dans une démarche constructive et réfléchie visant à lui faire prendre conscience de l’acte qu’il a posé, au regard du règlement intérieur de l’établissement ; le mettre face à ses responsabilités en lui proposant une activité l’amenant à un dépassement et à une revalorisation de soi, qui atteste de sa volonté de revenir dans la classe ou l’établissement sur de nouvelles bases.

     
    Comment notre service intervient ?  
    Une convention individuelle de partenariat est signée avec chaque collège et lycée parisien et l’élève concerné(e).
    L'éducatrice spécialisée et une des psychologues du Point accueil écoute jeunes reçoivent, en dehors des horaires scolaires, les élèves adressés par les établissements scolaires ayant commis un acte transgressif au sein de leur école.
    Ces entretiens font l’objet d’un premier diagnostic sur la situation du jeune, sur ses éventuels manques affectifs, sur les raisons du passage à l'acte, sur le degré d'angoisse de culpabilité liée à celui-ci, sur sa place dans la famille, etc. Mais surtout sur la capacité de conscientiser son acte pour mettre en place les prémisses d'une prise de responsabilité...
    Ensuite, des ateliers sont menés en groupe selon les thèmes à traiter : cyber-harcèlement - respect des règles au sein de l’établissement – rappel à la loi – travail autour des émotions et des sentiments – empathie.
    Notre service travaille avec l’appui d’un intervenant extérieur. Par exemple, un juriste peut intervenir pour aborder la loi lors de cas de cyber-harcèlement, un pompier volontaire pour rappeler les règles à respecter au sein de l’établissement et apporter des notions de gestes  de premiers secours.
    À la fin de la mesure, l’élève remplit un questionnaire d’évaluation et est invité(e) à revenir lors d’une autre session afin de participer en tant qu’intervenant aux ateliers des autres élèves. Par le partage de son expérience, il peut avoir un autre positionnement sur son acte et apporter son aide concrètement, au pompier par exemple, en le secondant lors d'un exercice.
    Ces actions menées en lien avec les équipes médico-sociales des établissements scolaires s’inscrivent dans le projet éducatif de l’établissement et s’appuient au préalable sur les besoins, les ressources et les pratiques de l’établissement. Elles se font en lien avec le comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) et l’Éducation Nationale.

    Depuis le 7 février, nous avons engagé plus d’une dizaine de mesures de responsabilisation avec des jeunes scolarisés dans 10 établissements de Paris.
    Projet en partenariat avec le Rectorat de Paris et l'Éducation Nationale par conventionnement académique.

    QUELQUES REPÈRES

    La mesure de responsabilisation est inscrite dans la nouvelle échelle des sanctions conformément aux recommandations de la circulaire 2011-111 du 1er Août 2011.
    Voir bulletin spécial du Ministère de l'Éducation Nationale et de la Jeunesse
  • Chantier éducatif

    Chantier éducatif

    2019-05-09
    Du 15 avril au 7 mai 2019, quatre jeunes, suivis par notre service de prévention spécialisée de Paris, « Le Club du Canal » ont participé à un chantier éducatif pour rénover les halls de 3 immeubles situés dans le secteur Léon Giraud-Ourcq dans le 19ème arrondissement de Paris, encadrés par notre équipe d’éducateurs spécialisés et l'encadrant technique Douc Déco. 
    L’objectif est de remobiliser des jeunes âgés de 16 à 25 ans qui seraient déscolarisés et/ou sans formation et qui sont éloignés de toute perspective d’emploi.
    Il s’agit de leur proposer une première expérience rémunérée en les immergeant dans un environnement de travail professionnel, avec ses codes, ses enjeux, mais aussi ses contraintes. La vie quotidienne sur le chantier (alimentation, ponctualité, etc.) permet également de travailler d’autres aspects éducatifs.

    « Cette mise à l’épreuve est douce, précise Ty, éducatrice au Club du Canal,  car nous sommes des éducateurs avant tout et non pas une entreprise en bâtiment dans une dynamique de profit. Par exemple bien que nous exigions le respect des horaires, la répétition de retard n’entraine pas de licenciement. Les jeunes sont là pour apprendre. Cependant la journée n’est pas payée si la personne ne travaille pas ».

    L’intérêt du chantier éducatif réside ainsi aussi dans la possibilité de faire le point sur des questions administratives sur la situation des jeunes concernés (état de santé, couverture médicale, compte en banque, dettes, etc.). Il permet, en outre, de mettre à l’épreuve la capacité des jeunes à s’inscrire ailleurs que dans les réseaux de rue et de proximité. 
     
    « J’ai appris à avoir un bon rythme de vie. J’ai découvert le monde du travail. J’ai appris différentes techniques tel que : poncer, enduire et imprimer. » Farid, 19 ans 

    « Avec ce chantier j’ai appris le métier de peintre. En découvrant un autre métier, j’ai approfondi mes connaissances dans le monde du travail. Cela m’a énormément plu ».  Lamine, 19 ans 

    Les partenaires sont Le Fonds Social Européen, Paris Habitat et l’association intermédiaire économique et sociale Travail au Clair.

    Photo : L'équipe, lors de la réception de fin de chantier le 7 mai 2019 : Nassim et Samba, accompagnés de Nicolas Levrel, chargé de développement Local Paris Habitat, Ty Corino-Lemeray, Guillaume Javet, éducateurs spécialisées et Frédéric Fappini, responsable du Service de prévention spécialisée Fondation OPEJ-"Le Club du Canal".

    Repères : Qu’est-ce qu’un chantier éducatif ?  

    Les chantiers éducatifs proposent à des jeunes embauchés, sous contrat d’usage, des petits travaux de courte durée. Ils sont mis en œuvre exclusivement par des associations de prévention spécialisée dûment habilitées et conventionnées par le Conseil départemental dans le cadre de l’aide sociale à l’enfance.

    Les chantiers éducatifs désignent une activité de production de biens et ou de services réalisée par un petit groupe de jeunes. Ils poursuivent des objectifs éducatifs, sociaux, de médiation, de solidarité et de lien social au sein des quartiers. Les chantiers éducatifs s’adressent à des jeunes accompagnés par la prévention spécialisée (éducateurs de rue), souvent très éloignés de l’emploi et de la formation. Par ailleurs, en participant à l’amélioration et à l’embellissement de son cadre de vie, le jeune devient acteur de la collectivité. Le chantier éducatif est à la fois un temps d’apprentissage de savoir-faire techniques, et également un temps qui permet d’acquérir des savoir-être (comportement, rigueur, ponctualité, concentration…). Très souvent, il permet au jeune de retrouver une certaine dynamique et à l’éducateur de l’accompagner sur sa trajectoire individuelle (projet, formation…). 
    Il se situe en amont des dispositifs d’insertion par l’activité économique et peut constituer une première étape de remobilisation dans le cadre d’une démarche globale de prévention.
    Encadré par un éducateur spécialisé et par un encadrant technique, les jeunes réalisent une mission pour le compte d’un commanditaire extérieur (bailleur social, collectivité locale...) pour la réalisation d’une demande spécifique (petits travaux d'utilité générale,...). Les domaines d'intervention sont variés : second-œuvre bâtiment, espaces verts, environnement, prestation de services, actions culturelles et artistiques… Ensuite, les jeunes peuvent bénéficier de plusieurs entretiens de remobilisation professionnelle (écriture CV, recherche de formations complémentaires, stage découverte...) en lien avec les acteurs de l'emploi des jeunes.
    Les chantiers éducatifs améliorent le cadre de vie des habitants. Ils sont un facteur, d’une part, en cours de chantier, de rencontre entre les jeunes et les habitants et d’autre part, en fin de chantier, de reconnaissance pour le travail accompli. Les chantiers éducatifs contribuent ainsi à redonner une image positive de la jeunesse.
    Source : Fondation Paris habitat

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

Publications

  • Rapport annuel 2017

    Rapport annuel 2017

    2018-11-08
    En 2017, l'accueil, l'écoute, l'orientation proposés toute l'année dans nos services et établissements ont permis à plus de 3000 personnes de bénéficier d'une mesure d'aide, d'orientation ou de protection. La confiance construite chaque jour est une force qui installe l'OPEJ aux côtés de chaque enfant et sa famille.
    Retrouvez les activités et les évènements de tous les services de la Fondation.
    Télécharger le rapport annuel 2017 de la Fondation OPEJ.
  • Rapport annuel 2016

    Rapport annuel 2016

    2018-01-02
    L'année 2016 a été déterminante dans la définition des objectifs des 3 années à venir. Les missions ont été redessinées autour de grandes orientations : prévenir, protéger et accompagner.
    Retrouvez l'ensemble des événements de la Fondation et l'actualité des services.
    Télécharger le rapport annuel 2016
  • Whoozart : 70 ans de l'OPEJ

    Whoozart : 70 ans de l'OPEJ

    2015-06-16
    Whoozart, la Webtv arts, cultures et société a réalisé une émission spéciale sur les 70 ans de l’OPEJ.
    Ce document est disponible ici.
  • Rapport annuel 2015

    Rapport annuel 2015

    2017-05-19
    L’année 2015 est une date anniversaire pour l’OPEJ : durant 70 ans, elle a su se renouveler, se diversifier, créer des partenariats pour porter toujours plus loin l’épanouissement des enfants, des jeunes et de leurs familles pour une autonomie et un bien-être retrouvés. Retrouvez l’ensemble des évènements des 70 ans et l’actualité des services pour l’année 2015.
    Télécharger le rapport annuel d'activité 2015.
  • Accueillir l'autre. De l'oeuvre de protection des enfants juifs à la Fondation OPEJ

    Accueillir l'autre. De l'oeuvre de protection des enfants juifs à la Fondation OPEJ

    2017-05-19
    Pour célébrer le 70ème anniversaire de l’OPEJ, la Fondation OPEJ Baron Edmond de Rothschild publie Accueillir l’autre. Cet album réalisé à partir de dizaines d’entretiens avec des témoins de son histoire, enfants et éducateurs est illustré de photographies de photographes contemporains et de documents d’archives. C’est un beau livre à lire autant qu’à regarder.

    L’album Accueillir l’autre est à l’image de la diversité des femmes, des hommes et des jeunes de l’OPEJ, des 30 cultures différentes qui y sont représentées et des multiples formes d’aide qu’elle met en oeuvre : il évoque l’OPEJ de 1945 tout en faisant découvrir la Fondation OPEJ de 2015; il est à l’écoute de la voix des témoins, enfants et éducateurs; il fait entendre leur vécu : l’arrivée, la vie quotidienne, les fêtes, le départ; il évoque leurs lieux : Marseille, Rueil- Malmaison, Maubuisson, les colonies de vacances ; il fait revivre quelques-unes des grandes figures de l’OPEJ ; il fait visiter les services ouverts d’aujourd’hui; il donne la parole à des personnalités qui éclairent son action : les grands rabbins Sirat et Bernheim, le rabbin Pauline Bebe et le Dr Cyrulnik.

    Sans réduire la diversité des voix individuelles, ce bel album témoigne de la continuité de l’action de la Fondation OPEJ et de sa fidélité à l’esprit de résistance qui animait ses fondateurs, issus de l’Armée juive clandestine et du Service d’évacuation et de regroupement des enfants.
    ‣ 256 pages
    ‣ illustrations couleurs ‣ 18x26 cm
    ‣ juin 2015
    conception et réalisation éditoriale : Philippe Blanchard, La Compagnie d’écriture
    création et réalisation : Maison Sagan
Gardons le contact
Inscrivez-vous
À notre newsletter !